Voir dans un navigateur
Pour être sûr(e) de recevoir la newsletter, ajoutez newsletters@redaction.lemonde.fr à votre carnet d'adresses.
logo mercredi 24 août 2022
Bonjour, bienvenue dans votre brief du matin
Six mois de guerre en Ukraine : les Occidentaux font toujours bloc
Kiev, Ukraine, le 23 août 2022 Des centaines de drapeaux, représentant chacun une personne tuée par l’offensive russe, sont plantés sur une pelouse de la place Maïdan, la place de l’indépendance à Kiev. Photo Laurent Van der Stockt pour Le Monde

Alors que le conflit armé s’enlise sur son territoire, l’Ukraine célèbre, mercredi, sous les bombes, la fête nationale de l’indépendance, six mois jour pour jour après le début de l’invasion du pays par la Russie. « Nous devons être conscients que [mercredi], des provocations russes répugnantes et des frappes brutales sont possibles », a mis en garde le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, qui s’est engagé à restaurer la souveraineté ukrainienne sur la Crimée, annexée par la Russie en 2014. Le président français, Emmanuel Macron, a exhorté la communauté internationale à ne faire montre d’« aucune faiblesse, d’aucun esprit de compromission » face à Moscou. L’Allemagne a promis d’envoyer une nouvelle aide militaire à Kiev d’environ 500 millions d’euros, et les Etats-Unis doivent annoncer, mercredi, une nouvelle enveloppe d’environ 3 milliards de dollars. Aux Nations unies, la Russie et l’Ukraine se sont à nouveau mutuellement accusées mardi de mettre en péril la centrale nucléaire de Zaporijia, dont le site est régulièrement bombardé.

Prison : Eric Dupond-Moretti va prendre une circulaire encadrant les projets de réinsertion. La diffusion d’une vidéo de l’événement baptisé « Kohlantess » a créé la polémique.

Afghan tué à Colmar : un suspect de 17 ans arrêté à Sarcelles. La victime avait été tuée d’une balle dans le thorax le 14 août, à l’issue d’une rixe entre deux groupes.

L’ordre des médecins demande à Doctolib de renforcer ses règles d’inscription. Il est reproché à la plate-forme de permettre la prise de rendez-vous chez des naturopathes.

Virginie Calmels, ancienne numéro deux des Républicains, brigue la présidence du parti. Jusqu’ici, seul le député Eric Ciotti s’était porté candidat. L’élection se tiendra début décembre.

Pic de traversées de la Manche par des migrants. Depuis janvier, plus de 22 000 ont été appréhendés après avoir tenté de rejoindre le Royaume-Uni sur des « small boats ».

(Original Caption) The perfumer's property was the object of an armed attack which involved taking hostages. (Photo by Patrick Durand/Sygma via Getty Images)
En 1998, hold-up et coups de feu chez Jean-Paul Guerlain

icon abonné Récit Astrid Faguer et Maud Gabrielson

« Luxe, mode et tragédie » (2/6). En 1998, le parfumeur est séquestré dans sa luxueuse maison avec une vingtaine de personnes. Blessé par balle, l’héritier se fait voler des bijoux, des lingots… Dans son entourage, on murmure que son goût pour les projecteurs lui a peut-être joué un vilain tour.

Un lanceur d’alertes dénonce les failles de sécurité de Twitter
Logo de Twitter

L’ancien responsable de la cybersécurité de Twitter a lancé l’alerte auprès des autorités américaines, révélant que des lacunes « extrêmes et flagrantes » sur la plate-forme risquaient de fragiliser la vie privée de ses utilisateurs, la sécurité nationale et la démocratie. La plainte, rendue publique par le Washington Post et CNN, a été déposée en juillet par Peiter Zatko, un ancien hackeur légendaire recruté par le réseau social fin 2020 et licencié en janvier. Elle dépeint Twitter comme « une entreprise chaotique et sans gouvernail, en proie à des luttes intestines, incapable de protéger correctement ses 238 millions d’utilisateurs quotidiens, y compris les (…) personnalités publiques influentes », rapporte le quotidien. Axios note pour sa part que ce scandale tombe à point nommé pour Elon Musk, qui mène actuellement un combat juridique contre le réseau social, l’accusant notamment, à l’instar de M. Zatko, de cacher le nombre réel de robots qui y sévissent.

En Espagne, un homme euthanasié avant son procès pour tentatives de meurtre. Cet agent de sécurité de 46 ans s’était introduit par effraction dans son ancien lieu de travail, où il avait blessé par balle trois collègues et un policier, en décembre 2021. Lui-même grièvement blessé durant l’arrestation, il était resté paraplégique, et demandait depuis le droit au suicide assisté, explique El País.

Aux Etats-Unis, deux militants d’extrême droite reconnus coupables de tentative d’enlèvement de la gouverneure démocrate du Michigan en 2020. Ils risquent la perpétuité. « Mais [enlever Gretchen Whitmer] n’était pas le but ultime de ces accusés », a déclaré le procureur lors des plaidoiries. « Ils voulaient déclencher une deuxième guerre de Sécession », rapporte CNN.

Réalisé en partenariat avec Réveil Courrier

Da Bo, ancien « millionnaire » devenu taxi à Pékin

Pékin. Les chauffeurs de taxi pékinois sont rarement prolixes. Mais Da Bo fait exception. Agé de 44 ans, cet homme au regard triste raconte volontiers sa vie. Celle-ci, il est vrai, est peu banale. Grâce au commerce avec la Corée du Nord, ce natif de Jilin affirme avoir été un temps millionnaire. Avant de tout perdre en 2010 : son argent, son père, son épouse, et d’en être réduit à véhiculer les Pékinois, ce qu’il juge légèrement dégradant. Une histoire difficilement vérifiable mais d’autant plus crédible que Da Bo ne se pose ni en héros ni en martyr, mais en simple commerçant malchanceux. Tout a commencé au début des années 2000 quand le jeune homme et sa petite amie d’origine coréenne ouvrent un restaurant à Jilin, pas très loin de la frontière. Lire l’article de notre correspondant, Frédéric Lemaître

En mettant le paquet sur la sécurité, Darmanin prépare 2027
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, participe à une cérémonie la la caserne de gendarmerie de Pamandzi - Mayotte, lundi 22 août 2022 - 2022©Jean-Claude Coutausse pour Le Monde

Le ministre de l’intérieur était sur tous les fronts cet été, analyse le quotidien suisse Le Temps. Incendies, rodéos urbains, immigration : Gérald Darmanin s’est déplacé à travers la France au gré des catastrophes. Un volontarisme loin d’être innocent pour l’ambitieux « fils spirituel de Sarkozy », qui a du mal à cacher ses vues sur l’Elysée. Lire la suite de l’article dans Réveil Courrier

Contenus sponsorisés par Outbrain