Voir dans un navigateur
Pour être sûr(e) de recevoir la newsletter, ajoutez newsletters@redaction.lemonde.fr à votre carnet d'adresses.
logo lundi 27 décembre 2021
Bonjour, bienvenue dans votre brief du matin
Covid-19 : plus de 500 nouvelles hospitalisations en 24 heures
Nurse Medina Bengler feeds a patient with COVID-19 in the COVID-19 continued care unit at the la Timone hospital in Marseille, southern France, Friday, Dec. 24, 2021. Marseille's La Timone Hospital, one of France's biggest hospitals, has weathered wave after wave of COVID-19. On Christmas Eve, medical personnel decorated a fir tree in the corridor and seized a moment for a communal meal in their scrubs, trying to maintain a semblance of holiday spirit in between rounds. (AP Photo/Daniel Cole)

Les contaminations au Covid-19 ont atteint près de 28 000 nouveaux cas dimanche, contre plus de 100 000 la veille. Un niveau bien moins élevé que les jours précédents, lié à la fermeture d’un très grand nombre de pharmacies et centres de tests le jour de Noël, et sans doute à un report des déclarations en raison du week-end de fêtes. Sur les sept derniers jours, la moyenne s’est établie à 70 000. Sous l’effet de la cinquième vague portée par le variant Omicron, la pression continue aussi de monter dans les services de soins critiques, qui comptent 3 299 patients contre 3 282 samedi. Au total, 16 365 personnes sont actuellement hospitalisées contre 16 162 la veille, soit 506 nouvelles admissions. Face à l’accélération de la dégradation sanitaire, Emmanuel Macron tiendra lundi, par visioconférence, un conseil de défense sanitaire avant un conseil des ministres qui doit adopter le projet de loi instaurant le passe vaccinal. Initialement prévu pour une entrée en vigueur fin janvier, ce texte sera examiné à l’Assemblée nationale dès mercredi, avant d’aller au Sénat à partir du 5 janvier.

Des pluies torrentielles font dix-huit morts au Brésil. Environ 35 000 personnes ont été chassées de leur domicile. En Bolivie, les autorités font état d’un millier de familles sinistrées.

Birmanie : appel à une enquête sur l’attaque contre des civils. Le secrétaire général adjoint de l’ONU juge « crédibles » les informations sur 35 corps découverts dans le Kayah.

Un Franco-Syrien incarcéré pour du matériel fourni à l’armée syrienne. Parmi les matériels fournis figurent des éléments ayant pu servir à la fabrication d’armes chimiques.

Fin de cavale pour l’évadé de l’hôpital de Pontoise. Le fugitif et sa compagne, qui avait tiré mardi sur l’un des agents pénitentiaires qui l’escortaient, ont été interpellés en Allemagne.

Rugby : Castres, seul naufragé du Boxing Day, s’impose à Perpignan. Le club tarnais se hisse provisoirement à la quatrième place du Top 14, en attendant le reste de la 13e journée.

Nouvelle Aquitaine - Limousin - Haute-Vienne - Solignac, chevet of the abbey church (Photo by Luc OLIVIER / Photononstop / Photononstop via AFP)
« Ils ont réussi le tour de force de diviser le village » : à Solignac, les moines de la discorde

icon abonné Récit Frédéric Potet

L’abbaye de cette commune de 1 500 âmes, située à 10 kilomètres de Limoges, n’avait plus hébergé de religieux depuis 1789. Mais la réinstallation d’une communauté de dix frères d’obédience traditionaliste passe mal auprès d’une partie de la population.

Israël adopte un plan pour doubler le nombre de colons dans le Golan
Israeli Prime Minister Naftali Bennett speaks at the weekly cabinet meeting in Kibbutz Mevo Hama in the Israeli-occupied Golan Heights, December 26, 2021. REUTERS/Nir Elias

La décision vise à renforcer un peu plus la présence d’Israël dans le territoire stratégique et disputé du plateau du Golan, au nord du pays. Lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement, qui s’était déplacé dimanche au kibboutz Mevo Hama, l’Etat hébreu a approuvé un plan « colossal » qui vise à y doubler en cinq ans le nombre de colons, souligne le quotidien de gauche Haaretz. Quelque 7 300 habitations seront construites à Katzrin, la principale colonie de ce territoire syrien administré par l’Etat hébreu depuis 1967 et annexé en 1981. Deux nouvelles colonies seront également créées, avec la construction de 4 000 habitations. Pour Israël, « le contrôle de cette chaîne de montagnes est essentiel pour sa sécurité, en particulier compte tenu de la guerre civile syrienne et du risque accru d’agression militaire iranienne », remarque The Jerusalem Post. L’organisation de la réunion sur le plateau a provoqué la colère d’une partie de l’opposition. « C’est un territoire syrien », a notamment tweeté le député arabe israélien Ahmad Tibi, rapporte le Times of Israel.

Ouïgours : la Chine remplace son homme fort au Xinjiang. Pékin a annoncé dimanche le départ de Chen Guanguo, dont le nom est associé à la répression contre la minorité musulmane dans la région. Cette décision intervient quelques jours après de nouvelles sanctions de Washington à l’encontre de sociétés chinoises, accusées de bafouer les droits fondamentaux au Xinjiang. « On ignore encore si cette décision signale une refonte de l’approche globale de la Chine » dans la région, note le Guardian.

Covid-19 : à New York, les hospitalisations pédiatriques ont quadruplé. Le département de la santé de l’Etat a précisé que la moitié des admissions au sein de la ville de New York concernait des enfants de moins de 5 ans, qui ne sont pas encore en âge d’être vaccinés. L’augmentation des hospitalisations pédiatriques est perçue comme un signal d’alarme en Californie, souligne le Los Angeles Times. Les taux de vaccination chez les enfants vivant dans le Golden State sont similaires à ceux de l’Etat de New York.

Réalisé en partenariat avec Réveil Courrier

Les Turcs s’appauvrissent, Erdogan s’en remet au Coran
People queue outside a currency exchange shop in Sakarya Street in Ankara on December 20, 2021 as Turkey's troubled lira nosedived today after Turkish President cited Muslim teachings to justify not raising interest rates to stabilise the currency. Erdogan has pushed the central bank to sharply lower borrowing costs despite the annual rate of inflation soaring to more than 20 percent. Economists believe the policy could see consumer price increases reach 30 percent or higher in the coming months. (Photo by Adem ALTAN / AFP)

Istanbul. La livre turque est volatile, les prix des denrées alimentaires flambent et de nombreux Turcs sont contraints de faire la queue pour acheter du pain à prix subventionné dans la plupart des grandes villes du pays. Leur pouvoir d’achat fond chaque jour un peu plus sous l’effet de la politique monétaire fantaisiste conduite par le président Recep Tayyip Erdogan. Convaincu que la baisse des taux est le meilleur remède pour lutter contre l’inflation, il mise sur une monnaie moins chère pour favoriser la croissance et stimuler les exportations. Pour faire taire les critiques, le président a remis les pendules à l’heure le 20 décembre : sa politique monétaire restera « religieuse » avant tout. Lire la suite de l’article de notre correspondante, Marie Jégo

Dans « Insecure », Los Angeles comme vous ne l’aviez jamais vue

« Depuis les années 1990, Hollywood décrivait souvent South Los Angeles, auparavant South Central, comme un repaire de gangs et de dealeurs lié à la mort », relève le Los Angeles Times. Le quartier de Watts, théâtre de violentes émeutes raciales en 1992, en était ainsi venu à représenter, dans l’imaginaire collectif américain, un condensé de South Los Angeles. En 2016, la scénariste et actrice Issa Rae a jugé qu’il était grand temps de dépoussiérer les clichés, d’introduire nuances, contrastes et complexité dans ce tableau un peu trop vu. Lire la suite de l’article dans Réveil Courrier

Contenus sponsorisés par Outbrain