Voir dans un navigateur
Pour être sûr(e) de recevoir la newsletter, ajoutez lemonde@info.lemonde.fr à votre carnet d'adresses.
logo mardi 9 mars 2021
Bonjour, bienvenue dans votre brief du matin
Une nouvelle rixe entre bandes fait deux blessés graves à Champigny
French CRS riot police (Compagnies Republicaines de Securite) stand guard in front of the police station of Champigny-sur-Marne, outside Paris, on October 11, 2020, on the evening after it was attacked by around 40 people launching fireworks. - Around 40 people staged an hour-long fireworks attack against a police station outside around 12 kilometres (8 miles) east of the French capital early on October 11, authorities said, the latest in a string of incidents targeting security forces in recent months. The station's entrance and several police vehicles were damaged but nobody was injured during the raid launched just before midnight. (Photo by GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Lundi, place Lénine à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), une vingtaine de jeunes s’étaient donné rendez-vous pour s’affronter à coups de barres et de couteaux. La moitié d’entre eux seraient issus du quartier populaire des Boullereaux ; l’autre, de la cité des Mordacs. Deux bandes « historiquement rivales », explique le syndicat de police Alliance. La rixe a fait deux blessés graves âgés de 14 ans et 16 ans. « A cette heure, on ne connaît pas les raisons de cette rixe », déclare Samir Rekab, directeur de l’association Champigny Jeunesse, qui s’est rendu avec d’autres responsables d’associations dans plusieurs quartiers de la ville pour « tenter de comprendre » et « apaiser les tensions ». Quatre individus ont été interpellés et placés en garde à vue. L’enquête a été confiée à la sûreté territoriale du Val-de-Marne. « Sur Snapchat et sur les messageries cryptées, les jeunes se lancent des défis et se provoquent par titres de rap interposés, raconte Laurent Jeanne, le maire (Libres !), qui prévoit de créer une police municipale armée. Quand ça reste du rap, ça va, mais lorsqu’ils se croisent, ça va mal. » Cet affrontement entre bandes est le troisième en quelques semaines.

8-Mars : des milliers de femmes mobilisées dans le monde. Du Mexique à l’Espagne en passant par l’Inde, elles ont fait le constat persistant des inégalités et des violences qu’elles subissent.

Face aux troubles, le président sénégalais Macky Sall appelle au calme. Il a aussi annoncé un « allègement » du couvre-feu en vigueur à Dakar et Thiès (ouest).

Plus de 700 000 décès du Covid-19 officiellement enregistrés en Amérique latine et dans les Caraïbes. Plus tôt, lundi, le bilan a dépassé les 100 000 morts en Italie.

Le Parlement européen s’est prononcé sur la levée de l’immunité parlementaire de trois députés catalans. Le résultat doit être annoncé officiellement mardi à 9 heures.

La disparition de l’homme de Néandertal serait plus ancienne que ce que l’on croyait. Des restes humains, retrouvés en Belgique, seraient vieux de 44 200 ou 40 600 ans.

An employee wearing a mask moves boxes during a demonstration for the media revealing preparations ahead of Israel's upcoming election amid the coronavirus disease (COVID-19) crisis, at the Central Elections Committee's logistics centre in Shoham, Israel February 23, 2021. REUTERS/Ammar Awad
Vaccins contre le Covid-19 : comment l’Europe tente de combler son retard

icon abonné Enquête Virginie Malingre

La Commission européenne travaille avec les industriels pour les aider à régler leurs problèmes de production et à se mettre en ordre de bataille face aux variants.

Joe Biden face aux offensives des Houthis en Arabie saoudite
A fighter loyal to Yemen's Saudi-backed government keeps watch over a valley during clashes with Huthi rebel fighters west of the suburbs of Yemen's third-city of Taez on March 8, 2021. Yemen's six-year-old civil war pits the Iran-backed rebels against an internationally recognised government backed by a Saudi-led military coalition. / AFP / AHMAD AL-BASHA

Les attaques des rebelles yéménites Houthis contre des installations pétrolières saoudiennes ont fait grimper le prix du pétrole dans la journée de lundi. Elles surviennent surtout alors que la nouvelle administration américaine cherche à reprendre des discussions diplomatiques pour mettre fin à six années de guerre au Yémen. Sous Joe Biden, les Etats-Unis ont retiré les Houthis de leur liste noire des organisations terroristes. Mais, a commenté lundi le porte-parole de la diplomatie américaine, « la fréquence des attaques des Houthis en Arabie saoudite, ce n’est pas l’attitude d’un groupe qui veut vraiment la paix ». Les attaques ont pris de la vigueur depuis que Washington a cessé de soutenir les opérations offensives saoudiennes au Yémen, explique Al-Jazira. Les récentes attaques montrent que les rebelles, qui contrôlent le nord du pays et 80 % de la population, et sont soutenus par l’Iran, conservent leur force de frappe. Pour le chercheur Bruce Riedel de la Brookings institution, un cessez-le-feu passe par la levée « complète et sans condition » du blocus saoudien.

Le télétravail redessine la géographie urbaine aux Etats-Unis. Un quart des salariés américains devraient continuer à travailler à distance après la crise sanitaire, contre 10 % en 2019. Cette tendance aura un fort impact sur la manière dont des villes moyennes devenues en un an des « villes Zoom » attirent leurs nouveaux résidents, explique le Wall Street Journal.

Face au retour possible de Lula, le marché boursier baisse au Brésil. La Bourse de Sao Paulo a enregistré une baisse face à l’incertitude créée par l’annulation des condamnations de l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva, qui lui permet d’envisager un retour sur la scène politique, explique O Globo.

En Sibérie, une femme torturée à mort et une police apathique
Photo de Vera Pekhteleva, tuée à 23 ans par son ex compagnon. Image extraite de son compte Vkontakte.

Moscou. La page Facebook de la militante féministe Aliona Popova ressemble à un musée des horreurs. Post après post s’y affichent les portraits de femmes victimes de violences conjugales. L’histoire que Mme Popova, fondatrice de l’ONG « Tu n’es pas seule », raconte le 20 février est tragiquement classique : celle d’une étudiante sibérienne de 23 ans, Vera Pekhteleva, qui se rend chez son ex-petit ami pour récupérer ses affaires et y trouve la mort. Le meurtre a déjà un an, et il était passé inaperçu. Mais les détails suscitent tant l’horreur que le post devient viral – 5 000 partages, 4 500 commentaires – et, surtout, de nouvelles poursuites judiciaires. Lire l’article de notre correspondant, Benoît Vitkine

La blockchain va-t-elle révolutionner le monde de l’art ?
A detail shot from a collage "EVERYDAYS: THE FIRST 5000 DAYS", by a digital artist BEEPLE, that is on auction at Christie's, unknown location, in this undated handout obtained by Reuters. Christie's Images LTD. 2021/BEEPLE/Handout via REUTERS ATTENTION EDITORS - THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. NO RESALES. NO ARCHIVES. MANDATORY CREDIT

Basés sur la même technologie que les cryptomonnaies, les « jetons non fongibles » (NFT) rendent infalsifiables les œuvres numériques, dont le marché explose. Avec une série d’œuvres en vente en ce moment chez Christie’s, l’artiste Beeple offre un cas d’école des mutations en cours. Lire la suite de l’article dans Réveil Courrier

Contenus sponsorisés par Outbrain