Voir dans un navigateur
Pour être sûr(e) de recevoir la newsletter, ajoutez newsletters@redaction.lemonde.fr à votre carnet d'adresses.
logo lundi 3 octobre 2022
Au menu de votre newsletter Cities, spéciale « villes face à la crise énergétique » : quand soumises à des prix très élevés de l’énergie, les collectivités cherchent à faire des économies ; appel à inventer une architecture bas carbone et du vivant, revisitant le rapport à la nature ; les élus des quartiers populaires, inquiets pour leur population, en appellent à un soutien de l’Etat ; des exemples de mesures prises par les villes face à la crise énergétique et une photo mystère. Bonne lecture !
Crise énergétique : « Réduire le service public ou augmenter les impôts », les élus locaux dans l’impasse
A general view of Ingreo pool closed due to the energy crisis. Montauban, France on September 6, 2022. French sports and education groups expressed outrage Tuesday at the closure of around 30 swimming pools, after their operator said surging heating costs made them no longer viable. "These closures directly impact all children and adults who won't be able to learn to swim," the French Swimming Federation (FFN) said in a statement, demanding the pools' "immediate" reopening. Vert Marine, which operates pools and ice rinks across France, said Monday that its annual energy bill had jumped to 100 million euros from 15 million euros, a figure it said equalled "the company's entire annual revenue". Photo by Patricia Huchot-Boissier/ABC/Andia.fr

Chaque élu qu’elle croisait lui en a parlé. Durant les Journées nationales de France urbaine, les 22 et 23 septembre, à Reims (Marne), la présidente de l’association, la maire de Nantes, la socialiste Johanna Rolland, a beaucoup discuté de la crise énergétique. France urbaine est un bon observatoire : elle rassemble 108 métropoles et grandes villes et, donc, la moitié de la population française.

Ces derniers mois, beaucoup d’élus ont compris l’ampleur de la crise de l’énergie. « La flambée des prix provoque en moyenne un doublement de nos factures », affirme Johanna Rolland. La situation est très disparate d’une collectivité à l’autre, mais partout les lignes de crédits s’affolent. Strasbourg a annoncé le quintuplement de la facture de gaz, laquelle passera de 12 millions d’euros en 2022 à 62 millions en 2023. Le département de la Seine-Saint-Denis s’attend à devoir trouver 15 millions d’euros de plus, la Côte-d’Or ou le Lot-et-Garonne, 8 millions d’euros. La présidente de Régions de France, la socialiste Carole Delga, a estimé l’impact de l’inflation sur les budgets régionaux « à plus de un milliard d’euros ». Lire l’article

abonnement

Découvrir

Tribune

icon abonné « Il reste à inventer l’architecture bas carbone et du vivant, comme il a été inventé celle de la pierre et du béton »

Collectif

Tribune

icon abonné Transports en Ile-de-France : « Face aux dysfonctionnements, il est temps de tout remettre à plat »

Charlotte Nenner, Ghislaine Senée et Jean-Baptiste Pegeon

icon abonné Crise énergétique : les maires de banlieue s’inquiètent pour leur population

Des élus de tous bords politiques dépeignent un climat anxiogène dans les quartiers populaires, fortement touchés par la hausse des prix de l’énergie. Ils attendent un soutien de l’Etat pour accompagner ces territoires à peine remis de la crise liée au Covid-19.

A teacher prepares to sleep in a classroom on January 10, 2018 in a school in Vaulx-en-Velin, near Lyon, as teachers and parents of pupils welcome homeless families to spend the night in a primary school. (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

Robin Richardot

icon abonné Crise énergétique : la commune de Rombas sacrifie sa « féerie d’hiver »

En Moselle, dans cette ville industrielle de 10 000 habitants, la municipalité a déjà pris la décision de sacrifier une grande partie des illuminations de Noël. Les économies vont financer des investissements en matière de sobriété énergétique.

Centrale thermique au charbon Emile Huchet, à Carling (et Saint-Avold) en Moselle, le 12 septembre 2022.
Propriété du groupe GazelEnergie, filiale du groupe tchèque EPH, la centrale a été arrêtée en mars 2022. Cependant, face à la crise énergétique qui va toucher la France à l’hiver 2022, le gouvernement a décidé de rallumer les chaudières à charbon pour soutenir la production électrique française. En septembre 2022 la centrale est en grande maintenance afin de préparer le redémarrage à venir.
La turbine qui sert à produire le courant électrique. C’est une turbine gigantesque, livrée en 1980 par Alsthom-Atlantique. Elle fonctionne parfaitement encore aujourd’hui.

Anthony Villeneuve

icon abonné Crise énergétique : à Bordeaux, le maire veut être « plus ambitieux » que l’Etat

Dès 2023, Pierre Hurmic souhaite baisser de 12 % les consommations énergétiques de la ville. Mais pour y parvenir, il espère pouvoir bénéficier de tarifs régulés.

Two men look at the Labarde solar farm in Bordeaux southwestern France on May 12, 2022. - The solar farm of 140,000 solar panels is located on a former landfill and is the largest urban solar farm in Europe. (Photo by Philippe LOPEZ / AFP)

Claire Mayer

icon abonné Crise énergétique : Paris veut montrer l’exemple

Anne Hidalgo a annoncé toute une batterie de mesures pour réduire de 10 % la facture énergétique de la capitale. Mesure symbolique, la tour Eiffel éteint désormais ses feux une heure plus tôt.

Déplacement d'Anne Hidalgo au sein de la résidence Paris Habitat au 50 avenue Edison 75013 Paris

Laurent Telo

Décryptages

icon abonné Les « projets citoyens », un levier pour accélérer le développement des énergies renouvelables

Si de plus en plus d’habitants et de collectivités s’impliquent dans la production d’électricité, leur rôle est pour l’instant peu pris en compte par le gouvernement.

Perrine Mouterde

Wadden Sea Centre_Dorte Mandrup_01_credit_Adam Mørk